Itinéraire de Savone

Aux alentours de Savone on découvre des objets de haute qualité créées par des familles d'artisans qui, depuis des siècles, transmettent de père en fils leurs secrets, leurs techniques et leur habileté.

Entre Albissola Marina et Albisola Superiore, Altare et Tovo San Giacomo on accomplit un voyage à travers le temps et les traditions de l'art de produire des céramiques, des verres soufflés et de monumentales horloges de tour.

Céramiques et faïences à Albissola Marina
A cinq kilomètres de Savone on trouve Albissola Marina où la production de céramiques a une histoire de plus de six cent ans. Sur le front de mer on marche littéralement sur une oeuvre d'art en plein air, la promenade des artistes: une série de mosaïques formées par cinq millions de facettes en céramique qui reproduisent, en de grands panneaux, les créations de célèbres artistes du Xxe siècle. Quelques pas encore et on arrive à la Casa Mazzotti: un bel exemple d'architecture futuriste, habitation et atelier du céramiste Tullio d'Albissola aujourd'hui siège de la société de famille et qui conserve quelques unes de ses oeuvres. Non loin de là l'église de Nostra Signora della Concordia, datant du XVIe siècle, sise dans le centre historique. Elle abrite l'Adoration des bergers, un panneau en céramique majoliquée (céramique de faïence) datant de 1576. Avant de laisser le village, visitez villa Faraggiana, viale Salomoni. Ici, entouré de stucs dorés, statues et meubles précieux, on peut admirer le magnifique plancher en céramique de la galerie des saisons.


Les anciennes céramiques d'Albisola Superiore
De Albissola Marina on poursuit vers Albisola Superiore, juste un kilomètre plus loin. Ici aussi les céramiques ont une longue tradition qui continue encore aujourd'hui avec les ateliers en activité et le musée de la Céramique Manlio Trucco. Ses salles abritent des vestiges datant de l'époque romaine, des céramiques locales produites entre le XVe et le XIXe siècle et des panneaux modernes exécutés par de fameux artistes tels que Luzzati et Arturo Martini. A la fin de la visite on revient à Savone où l'on emprunte la route provinciale SS29 en direction de l'ancienne ville du verre: Altare.


Altare, la ville du verre
A 18 kilomètres d'Albisola Superiore on trouve Altare, ville connue depuis des siècles pour la production du verre soufflé de couleur blanche (transparent). Ici, auprès de l'oratoire de San Sebastiano, on visite le musée du Verre qui abrite, dans des châsses en cristal, des vases de grandes dimensions et de nombreux objets précieux. C'est une galerie de valeur historique, artistique et artisanale qui témoigne de l'activité séculaire des maîtres vitriers. Cet art fut introduit dans le bourg au XIIe siècle par les moines bénédictins de Bergeggi. Le succès et la qualité de ces produits en verre se perpétuent encore aujourd'hui dans les ateliers et dans les galeries d'art où l'on peut acheter des objets uniques superbement façonnés.


Artisanat et anciens métiers à Finalborgo
De Altare on retourne vers la côte en direction de Savone et l'on emprunte l'autoroute A10 pour Finale Ligure. Ici, plus exactement à Finalborgo, centre historique de la ville, les premiers samedis et dimanches de chaque mois on peut visiter la foire des vieux objets et des anciens métiers , un rendez-vous qui attire un grand nombre de visiteurs et de passionnés. Pendant deux jours, on peut se promener dans les rues médiévales à l'intérieur des remparts datant du XIIIe siècle, on peut faire des achats et l'on peut flâner au milieu des objets en exposition: meubles anciens, produits de l'artisanat et objets typiques des marchés aux puces. Au coeur de l'ancienne capitale du domaine des marquis Del Carretto, vous découvrirez de nombreux ateliers d'artisans et de superbes et nobles palais.
Ne manquez pas de visiter aussi le château Gavone et la basilique de San Biagio qui conserve des oeuvres datant de la fin de la Renaissance et de l'époque baroque. Au mois d'aôut, le bourg tout entier revit les fastes du XVe siècle avec la manifestation Voyage dans le Moyen-Age: pendant quelques jours on assiste à des spectacles et à des cortèges en costume de l'époque et les ateliers d'artisans et les auberges n'acceptent en paiement que l'ancienne monnaie du marquisat: le finalino.


Les horloges de tour de Bardino Nuovo
Dans l'arrière-pays de Finale Ligure surgit le bourg de Tovo San Giacomo donnant sur la vallée Maremola. En sortant du village de Bardino Vecchio, où l'on admire des objets en céramique d'origine arabe décorant le clocher médiéval de l'église de San Giovanni, on arrive à Bardino Nuovo. Ici, sur la place San Sebastiano, on trouve le musée de l'Horloge de Tour, qui illustre l'art de fabriquer des machines pour indiquer le temps. La famille Bergallo, active de 1860 à 1980, a décoré les clochers de nombreuses églises italiennes et étrangères. Outre de rares objets historiques (le plus ancien date du XVIIe siècle) et le premier horloge fabriqué par la famille, le musée abrite également des mécanismes internes complets, des poulies et des chiffres. Mais les éléments d'horlogerie ne sont pas tous restés ici: de grandes aiguilles dépassent de la façade de la maison atelier des Bergallo - que l'on peut visiter sur la route pour Magliolo - et dont les balustrades sont formées par d'autres engrenages encore.

Offres en Ligurie, ètè 2016 Ligurie